Alternate Comix

Alternate Comix , l'univers des comics en fan fic!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ONE SHOT #01: " 4 "

Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur
Scénariste
avatar

Nombre de messages : 430
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: ONE SHOT #01: " 4 "   2007-01-25, 00:38

ONE-SHOT: 4

Louisiane, le 20 Janvier 2007, 10H47, Résidence privée des Rushmore :
Mlle Rushmore referme la porte derrière le facteur qui vient de lui remettre un étrange paquet , étrange car elle n’attendait rien mais aussi et surtout parce qu’il n’est pas composté … A peine le temps de s’en rendre compte et de rouvrir la porte pour interroger l’employé du service postal que celui-ci semble s’être volatilisé … La belle referme donc une seconde fois sa porte et se dirige dans son bureau à l’étage , elle s’y enferme et ouvre le paquet : il contient un livre , impressionnant et lourd , de plusieurs milliers de pages à vue d’œil. Son titre, en lettres d’or sur une couverture de cuir noir, « Almanach 2007 de la Société de Justice ». Intriguée mais également surprise et inquiète, elle l’ouvre :


Préface de l’Almanach 2007 de la société de justice par W. Doods :

Une histoire secrète des Etats-Unis

C’est avec une joie non dissimulée que j’écris aujourd’hui la préface du prestigieux « Almanach de la Société de Justice » et que je succède ainsi aux glorieuses légendes qui se sont attelées à cette tache avant moi , espérant être à la hauteur de ce qu’ont put être les Zola , O. Welles , Nietzsche, O. Wilde, A. Camus , M. L. King, J. F. Kennedy … pour ne citer que quelques uns des plus illustres , mais j’ai une pensée pour tout ceux qui m’ont précédé dans ce rôle depuis 1888.
C’est non seulement une joie et un honneur, mais c’est inespéré que je puisse écrire cette préface : j’avais, en effet, ces trente dernières années, tout oublié de la société de justice, mais aussi de moi-même, vivant dans le confort illusoire de ceux qui ne savent rien des vérités cachées, des secrets inadmissibles et des obscurs complots qui ont façonnés notre histoire, et qui sont toujours à l’œuvre. La société de justice s’est donnée pour mission de combattre ces intrigues de l’ombre en les révélant, et ce sera le but de cette missive, de ce récit qui relatera des évènements auxquels j’ai assisté ou participé pour la plupart, et d’autres dont j’ai connaissance par des témoignages ou des recoupements.

Bureau ovale, le 10 Décembre 1940 :
J’avais été convoqué par les services secrets américains car le président Roosevelt désirait me rencontrer , moi petit détective londonien, aux rêves prémonitoires, qui n’aurait jamais imaginé qu’on puisse le considérer comme un « super héros » , car c’était bien à ce titre que j’avais été invité , il suffisait d’observer ceux qui m’entouraient ce jour là pour le comprendre : Dr. Fate , Hawkman , Atom ,Starman, Dr Mid-Night, Wildcat et Hourman , soit sept des plus célèbres héros américains , Captain America mis à part évidemment , lui étant un symbole . Le président nous expliqua rapidement la situation et ce qui allait être notre mission : il avait envoyé secrètement, le mois précédent, deux autres héros, Flash et la Sentinelle (que l’on appelait encore à l’époque Le Green Lantern) contrecarrer les plans d’Hitler en Angleterre. En effet, ce dernier était en possession d’une arme magique qui lui permettrait d’invoquer les légendaires valkyries du mythologique royaume d’As Gard. Les deux héros avaient été capturés et il nous fallait nous rendre en Europe, les libérer, et mettre fin aux plans d’Hitler. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés sur le vieux continent à combattre les forces nazies, et ce jusqu’à la fin de la guerre, puisqu’à chaque victoire succédait un nouvel ordre de mission…

Pologne, le 16 Juillet 1943
Atom, notre agent de liaison avec le gouvernement américain, me confia un ordre de mission particulier : je devais me rendre seul en Pologne ou m’attendraient les services secrets, qui me confieraient alors la protection et le rapatriement d’un scientifique nazi, désireux de se rendre et de se mettre au service des EU. C’est ainsi que je rencontra pour la première fois Franz Riedlich , pur produit des jeunesses hitlériennes , génie précoce et incroyablement doué puisqu’en avance de quelques décennies sur nos meilleurs scientifiques , et ce , dans plusieurs domaines : la génétique , l’aérospatiale , le nucléaire , la bactériologie etc. … Nos services secrets en avaient entendu parler par Essex qui tentait de le « vendre » aux russes , le jeune prodige , certain de la défaite d’Hitler , étant en effet désireux de trouver une échappatoire en négociant ses incroyables facultés au plus offrant . J’ignorai encore les atrocités qu’avait pu connaître cette fine fleur de la société Ahnenerbe , collaborateur privilégié de Mengele et superviseur des travaux des professeurs Wuest ou Hirth , et des diverses expériences menées à Auschwitz , Buchenwald ou encore Ravensbrück, tout comme j’ignorai la contribution qui sera la sienne dans la finalisation de la bombe atomique américaine. J’accompli donc la mission qui me fut confiée et le ramena aux EU par les réseaux du Vatican , via l’Amérique du sud , réseaux qui furent utilisés par la suite pour rapatrier d’autres de ses compatriotes vers le pays de la liberté , fortement intéressé par les compétences de ces criminels. C’est à Rome que je rencontra l’agent de liaison qui lui fournit les faux papiers qui firent de lui un citoyen américain , bénéficiant ainsi d’une nouvelle vie , d’une nouvelle identité et surtout d’une immunité pour ses crimes passés. C’est moi qui lui remis les clefs de sa nouvelle vie , grâce auxquelles Franz Riedlich devint Red Richards …

Roswell , État du Nouveau-Mexique , 4 Juillet 1947
Je n’avais pas vu Riedlich depuis que la CIA l’avait « récupéré » à Buenos Aires en 1943 . Entre temps , mes camarades et moi-même avions déjoué une tentative d’assassinat sur le président, perpétrée par un super terroriste du nom de Ian Kurkull qui utilisa contre nous une arme qui eut l’étrange effet de ralentir notre vieillissement … Si cela n’eut pas d’effets sur moi , puisque déjà doté de cette étrange capacité , mes compagnons apprirent à apprécier ce « don » . Nous avions vu également la guerre se conclure , et avions été chargés de ramener au pays l’impressionnant arsenal militaire , informatique et spatial des Chitauris. Nous avions été faits « agents de la sécurité nationale » par le président , ignorants à l’époque que nos employeurs n’étaient pas les élus du peuple américain mais un consortium privé , né au lendemain du jeudi noir de 1929, dont le président faisait parti .
Nous avions été appelés à Roswell pour récupérer l’épave d’un OVNI , crashé dans la nuit du 2 au 3 juillet 1947 , et pour s’assurer de retrouver les éventuels occupants , qu’ils aient survécus ou non . Quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous avons trouvé parmi les débris une capsule , intacte , qui s’est ouverte au contact de l’anneau de puissance de la Sentinelle , pour dévoiler une petite fille d’apparence humaine , qui ne devait pas avoir bien plus de trois ans… L’ordre nous fut donné d’emmener les débris de l’épave et la fillette dans une base militaire en construction à Groom Lake au Nevada … C’est là que je revus Red Richards , parmi d’autres scientifiques d’origine allemande mais aussi le Pr. Storm , référence scientifique américaine en aérospatiale et Phileas Mason , dit « Le bricoleur » génie de l’électronique et de l’armement , mais aussi d’autres que je ne parvins pas à identifier . Au sein de cette base , se trouvait également les appareils Chitauris que nous avions ramené d’Allemagne , qui étaient étudiés, semble t’il, afin d’en comprendre et d’en assimiler la technologie . Richards fit mine de ne pas me reconnaître lorsque je lui tendis la fillette , qu’il baptisa par la suite « projet Karen Starr » , future équipière de notre groupe sous le nom de « Power Girl »…

21 Juillet 1969 : Un petit pas pour l’homme …
Comprendre et s’approprier la technologie Chitauris puis Kryptonienne ( nom donné à la civilisation d’où vient Karen ) , former des ingénieurs et des pilotes à l’utiliser aura donc pris plus de 20 ans … En 1969 , les EU sont prêts à lancer la mission lunaire « Apollo 11 ». Red Richards dirigera cette mission dans laquelle il sera accompagné de son épouse et lieutenant Jane , fille du Pr. Storm , de vingt ans sa cadette , et des pilotes ingénieurs qu’il à lui-même formé : Johnny Storm , son beau-frère et Benjamin Grimm .
Le 21 Juillet , le monde entier apprend la nouvelle : la mission est un succès , Red Richards, symbole d’une Amérique triomphante supplante le regretté Captain America dans le cœur de ses « compatriotes » en devenant le premier homme à poser un pied sur la Lune . Les journaux du monde occidental sont euphoriques , on peut voir titrer dans toutes les langues , l’adjectif qui colle le mieux à ces quatre explorateurs des temps modernes : «FANTASTIQUES »… On promet à Richards une destinée exceptionnelle : Directeur de la NASA , Président des EU … Mais il n’en sera rien car le lendemain de leur retour , ceux que le monde s’est habitué à nommer « les quatre » , démissionnent de la NASA pour « se concentrer maintenant à d’autres projets tels que celui de fonder une famille ». Évidemment , ceci à paru étrange , mais nul n’aurait osé à l’époque chercher des noises aux quatre héros du monde occidental … Pourtant , il y’avait bien une raison , un secret à déterrer , une explication à cette démission mais aussi au fait que le voyage retour des quatre ait pris deux fois plus de temps que l’aller : ils sont restés plus longtemps sur la Lune que ce qui à été dit au peuple américain . Pourquoi ? Car ils y ont découvert une civilisation , installée là depuis la grande extinction qui à mis fin aux dinosaures : les Inhumains . Une civilisation proto-humaine , à la médecine et aux sciences avancées , mais surtout qui a connue une autre évolution , puisqu’elle est dotée de capacités surhumaines. Richards rencontra le souverain de ce peuple , envisagea avec lui une collaboration , une amitié , et en signe de cette bonne volonté accepta ( proposa serait plus juste ) de devenir l’un d’eux … Les quatre furent alors soumis à des radiations cosmiques qui les changèrent , ils devinrent à leur tour , surhumains , différents, éternellement jeunes … Différences qui exigeaient une confidentialité , une vie loin des projecteurs car il faudrait conserver ce secret , mais surtout , Richards avait d’autres plans …

Les années qui suivirent …
Au début des années 70 fut inaugurée en grande pompe « Illuminati High School « , institut élitiste dirigé par R. Richards qui en est toujours le « Directeur d’honneur » . Cette école fut créee sur son idée , et elle allait être pour lui , un formidable tremplin pour ses ambitions. Le corps enseignant, sous la responsabilité directe de Richards, était composé des plus grands intellectuels américains. Les élèves étaient la future élite , des génies prometteurs à l’intelligence extraordinaire venus de tous les pays , et qui devaient , à terme , prendre le relais de leurs profs , et surtout servir les ambitions de leur directeur, on notera parmi eux Howard Starck , Corneluis, ou Mlle Rushmore pour les premières promotions , T. Starck, B. Banner, L. Luthor ,H. Pym, ou H. MC Coy pour les plus récentes. Grâce à cette école et à ses génies , Richards put s’intéresser à bien d’autres domaines que l’aérospatiale comme la génétique ou la robotique et ainsi superviser directement plusieurs projets des Illuminatis, ses « patrons » , auxquels il n’avait pas accès jusque là , tel que Weapon Plus par exemple . Dans le même temps , il entrepris la recherche du continent sous-marin de l’Atlantide , dont il avait appris l’existence par les Inhumains, puisqu’ils sont issus de la même civilisation , mais n’ont pas choisis le même refuge : la Lune pour les uns , la profondeur des Océans pour les autres. Il y parvint , et lia également envers eux et leur reine Namora , une collaboration.
C’est ainsi que Richards prit le pouvoir au sein des Illuminatis, ou au moins en devint un élément essentiel : en jouant sur leur propre tableau. Eux qui ont fondé leur pouvoir sur leurs réseaux d’influences et d’alliances , se sont retrouvés débordés par celui qui était jusqu’ici un pion à leurs yeux . Richards dirigeait l’élite intellectuelle et formait celle du futur , il était allié à deux civilisations pouvant détruire la sienne , il avait négocié avec leurs souverains respectifs la paix mais aussi l’alliance : la Lune pouvait devenir le bouclier spatial terrestre alors que les océans abritent une armée qui pouvait se battre pour ou contre les Illuminatis sur simple demande de Richards … C’est un véritable coup d’état qu’il organisa , éliminant certains de ses opposants et faisant venir les troupes du récent souverain d’Atlantis, Namor Ier, au large de NY … Les Illuminatis n’eurent pas d’autres choix que d’accepter son entrée dans leur groupuscule de pouvoir et d’influence , lui seul s’étant forgé de telles alliances qu’il pouvait les détruire. Une autre démonstration de force qu'il fit aux Illuminatis : il entreprit de vaincre un de leurs plus farouches opposants , un dictateur d'europe centrale qui menaçait leurs interêts dans la région ( politique énergétique surtout ) , un véritable génie scientifique qui , grâce à un arsenal militaire démesuré et avant-gardiste, les avait toujours dissuadés d'envisager quelconque offensive. Richards voulut organiser secrétement un coup d'état : ce fut la dernière mission de notre équipe avant notre "mise en sommeil" et un échec pour le leader des quatre puisqu'on appris , plusieurs années aprés ,lorsqu'il repris son pouvoir, que le tyran avait survécu à l'explosion de son chateau mais qu'il en était ressorti totalement défiguré et déterminé à se venger de Richards et des Illuminatis ... Ainsi cette demonstration eut son effet sur le moment puisque le tyran était présumé mort et nous hors-course , mais aujourd'hui aucun de ces deux états de faits ne sont plus valables. Nous sommes, ainsi, l'un des deux seuls échecs de la carrière de Richards ...
Les années passèrent et Richards renforça son influence au sein du consortium , certains membres disparurent « mystérieusement » et étaient toujours remplacés par des proches du leader des quatre : les souverains Blackbolt et Namor Ier , Corneluis, Mlle Rushmore , le général Ross …
Aujourd’hui , le public américain pense que son astronaute héros coule des jours heureux dans une paisible maison de retraite en Louisiane , il n’en est rien … L’ancien criminel de guerre nazi est au cœur du plus puissant réseau occulte du monde , et dans l’ombre , dirige nos vies … lorsqu’il ne les détruit pas , comme il à détruit la mienne et celle de mes compagnons voici trente ans .
W.DOODS « SANDMAN »


Louisiane , le 20 Janvier 2007 , 11H47, Résidence privée des Rushmore, bureau de Mlle Rushmore :
La belle Mlle. Rushmore ferme le volumineux ouvrage après la lecture de sa préface , le visage déformé par la colère. Elle décroche son téléphone , tape un numéro:
« - Richards , j’écoute .
- Mlle Rushmore à l’appareil. Vous aviez assuré à mon père avoir réglé le problème Doods !
- Effectivement , cela fait maintenant trente ans que lui et ses compagnons ne sont plus un problème .Pourquoi ?
- Parce que je viens de recevoir un courrier de sa part , nous menaçant directement , nous et nos ambitions !
- Le courrier , c’est un JSA ?
- Oui . Puis-je vous demander ce que vous comptez faire ?
- Et bien m’assurer de ce pas que Doods et ses amis ne soient définitivement plus un problème … Mes hommages Mademoiselle »

A SUIVRE DANS JSA: REBIRTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ONE SHOT #01: " 4 "
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les dies Tim Holtz "Alterations
» Sulli des F(x) fait une pub TV pour "Sony Cybershot"
» [Vaudoo & co] GRAY Heroic "Secret Identity" of HE-RO
» One Piece - "Folie ou devoir" - Zoro - PG13
» Tutorial - Créer un snoot à la façon "Nid d'abeille"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternate Comix :: Astonishing tales of Alternate Comix :: Amazing One shots-
Sauter vers: