Alternate Comix

Alternate Comix , l'univers des comics en fan fic!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Batman 1926, chap 7 : La fin ?

Aller en bas 
AuteurMessage
eMet
Scénariste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 158
Age : 27
Comics préférés : Deadpool, Batman, Green arrow... entres autres
Humeur : relecture LSM !
Loisirs : ètre le green lantern du secteur -3 (celui de ma piaule...)
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Batman 1926, chap 7 : La fin ?   2006-11-19, 19:47

Gordon est dans son bureau, je suis dos a son mur, à un pas de sa fenetre, mais coté rue... Le joker est retourné calmement ,mais sur civiere ,dans sa geole... Branden est parti pour l'hopital ... et Gordon attend, attend son mandat d'intervention... pour faire sauter la porte du 34 Reeves avenue, là où les 3 enfants et la femme de Manny Mignicaty sont détenus . Le Joker a balancé l'info après que je l'ai balancé du toit , il y a un quart d'heure ...
Le téléphone sonne, le commissaire principal décroche, je l'entends dire dans le combiné qu'il lui faut un mandat pour pénétrer dans l'enceinte d'une des propriétés du Romain ... et il attend, j'attend avec lui.... et c'est interminable .
Les vies de 3 enfants sont en jeu et j'attend un mandat ...n'importe quoi .

Grappin en place, je saute de toit en toit, planant dans les airs, mes idées se remettent en place : Le Joker a tué Mignicaty,ce dernier est un proche du "Parrain" de Gotham, Le joker kidnappe la famille du défunt et réussi à gagner du temps, le Romain offre au Joker, son avocat ainsi qu'une planque où laisser la famille de Manny, par la suite, le clown tueur se rends et essaye toujours de gagner du temps... puis avoue où sont ses otages a une seule personne, moi . Moi qui l'ai "tué"....
Reeves Avenue, le 34 est en face... je me saute sur le toit ...
Je ne prends pas de précautions nécessaires, ce n'est pas utile, le Joker voudrait me tuer de ses mains, il n'enverrait pas de sbires faire cela...
Je décide donc de passer discretement par la porte d'entrée... toutes les fenetres sont bloquées et ne peuvent me laisser entrevoir la moindre once de lumière...
La porte n'est pas barrée, j'entre sans difficulté...

Le couloir d'entré est embrumé par une lumière blafarde orangée provenant d'une ampoule crasseuse accrochée à même le mur, je n'ai pas besoin d'effrayer, aucune raison de couper la lumière.... il y a deux portes ; j'entends des voix dans la pièce à coté : des voix adultes, deux hommes et une femme, dont une voix que je connais... j'entrouvre la porte...
La pièce est richement décorée, ce qui me frappe le plus, c'est le contraste étrange par rapport au couloir d'où je me tiens... Je balais la salle du regard, mes yeux s'arrettent sur les 3 silouettes situées autour d'une table basse d'ébène noir cirée, J'y vois Carmine Falcone, cet empereur qui dirige Gotham au grès des guerres mafieuses , homme au cheveux et à la moustache noirs grisonnants de taille moyenne, accompagné de ce qui semble ètre son consigliori, Mario Coppola, petit bonhomme de grande renommée, parlant à une dame, que je devine ètre Madame Mignicaty ; elle à l'air fatiguée mais en bonne santé, mis à part un coquard autour de l'oeuil gauche... cela me rassure, il y a au moins une personne de vivante... malheureusement, toujours pas de trace des bambins... pourvu qu'ils soient toujours de ce monde ....
-Monsieur ? tu es batman ? * La voie innocente d'une jolie gamine de 8 ans trouble mon monologue interieur et me surprend, j'acquièce, elle me sourit, elle n'a pas peur, la fillette continue*, Tu es là pour t'occuper de papa ? * En évitant de justesse ce pleurer, je lui répond que oui, *Tu sais, mon papa il est au ciel, c'est maman qui me l'a dit, elle l'a dit aussi a mon p'tit frere et à ma grande soeur ...* derriere, j'entends des bruits de pas qui se rapprochent, je lui dit de partir en lui demandant d'ètre forte, ainsi que de rester muette à propos de notre petite discussion, notre secret ...
Je suis accroché au plafond, comme une araignée, Le romain est le premier à entrer dans le petit couloir, suivi de madame Mignicaty, puis par le consiglieri .

Le parrain et Coppola sont maintenant partis . La veuve est seule avec ses enfants dans la maison, les bambins sont partis se coucher pendant qu'elle boit son Whiskey à petite gorgées, elle réflechit tristement ... je fais irruption ; Madame Mignicaty fait un hocquet de surprise et m'adresse la parole :
-Je savais que vous viendriez ... que voulez vous savoir ? *Elle n'a pas envie de déballer son sac, mais elle le doit
-Pourquoi il l'a tué ? * elle se mord la lèvre et remet en place une de ses mèches blonde deriere l'oreille, ce qui dévoile encore plus son cocard, je fini par lui demander , *Vous a-t-il fait du mal ?-
-Non, il est fou à lier, mais .... il a été chic... malgrès qu'il ai tué mon époux ,il s'est arrangé pour pouvoir nous mettre à l'abris,*elle le dit avec un tel détachement... elle vient de m'avouer qu'elle n'aime guere Manny ...*
-C'est Manny qui vous a fait cela ?* dis-je en désignant son oeil abimé..., puis elle me répond :
-Oui...*Les larmes lui montent au yeux
-Avez vous payé le Joker pour qu'il fasse cela ? * elle releve son regard, et me jure, sur un sanglot :
-Manny était un porc, mais JAMAIS, non, JAMAIS, je ne l'aurais fait tuer ... je vous l'ai déjà dit; je ne sais pas pourquoi ce dingue a assassiné mon mari ...
-Que vient faire Falcone dans l'histoire ? * La question qu'elle ne voulait pas entendre , tombe maintenant . Après une autre gorgée elle répond :
-Il est le père du plus jeune de nos enfants ...et le meilleur amie de Manny ....*Elle est très mal, ravale ses lames puis continue,* Carmine n'a pas payé le Joker ...Laissez moi maintenant ...
-Les policiers ne vont pas tarder à débarquer...

Je me retire... je pense que le Romain lui versera une rente... et la suite.... je m'en fous... les enfants sont vivants... je ne saurais surement jamais pourquoi le Joker a autant tué pour son dernier forfait... vu qu'il n'est pas près de me reparler... je ne sais pas pourquoi il dit que je l'ai tué ....
Il pleut sur Gotham, une pluie qui creuse le charnier infernal de la cité, une pluie qui change Gotham....
Temps pourri pour enquète pourrie...

FIN

à paraitre : l'épilogue Gothamien[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emet.skyblog.com
 
Batman 1926, chap 7 : La fin ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BATMAN - MINUIT A GOTHAM
» THE DARK KNIGHT : BATMAN - 1/4 BUST SCALE
» Batman : Gotham Knight 08/07/08 z1
» RIEN QUE... BATMAN !
» BATMAN BLACK & WHITE VILLAINS #04 : MAN-BAT / NEAL ADAMS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternate Comix :: Fan fictions hors Alternate :: Autres Fan Fictions :: Batman 1926-
Sauter vers: