Alternate Comix

Alternate Comix , l'univers des comics en fan fic!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 EPISODE IV par Arthur

Aller en bas 
AuteurMessage
Editor in chief.
Editeur.
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: EPISODE IV par Arthur   2007-11-24, 14:40

PUNISHER / EPISODE IV : A DAY OF WAR PART I
Par Arthur

26 JANVIER 2007 / 06H00 : Hells Kitchen , NY :

Le jour ne s’est pas encore levé sur la grande pomme … Franck Castle se faufile entre les ruelles de la tristement célèbre cuisine de l’enfer . Il entre dans un vieil et sordide immeuble que l’on jurerait abandonné depuis des décennies , grimpe jusqu’au second étage et sonne avec insistance à une porte … blindée ! Quelques dizaines de secondes et autant de bruits d’ouverture de verrous plus tard , un homme en fauteuil ouvre :
« - Franck ?! Non , mais sérieux , t’as une idée de l’heure qu’il est ?!
- Oui . Pourquoi ? T’avais rencart ? T’étais en train de faire quelque chose d’essentiel qui allait arranger ta vie ? Tu te préparais à aller chercher du boulot ?
- Non , je me branlais devant internet , tu le sais bien ! Et tu crois que c’est une raison ? »
La porte d’en face s’ouvre au même moment , un homme en sort , regarde les deux compères :
« - Messieurs .
- Salut M. Russo . » répondit l’handicapé .
« - Bon , Microchip, si tu me laissais entrer ? » coupa Castle , visiblement soucieux qu’on ait pu le voir .
« Oui , viens . »
Castle et Microchip entrèrent dans ce qui faisait office d’habitat au second : des tonnes de coupures de journaux et de magazines recouvraient un sol sur lequel les rangers de l’ex marines collaient à chaque pas . Ils traversèrent le long couloir central de l’appartement pour entrer vers la chambre du locataire : une pièce ou étaient reliés plusieurs ordinateurs et écrans de télévision , le tout tournant visiblement en même temps sur une multitude de canaux , de sites , et de chaînes d’informations .
« - Si tu me disais ce qui me vaut le plaisir Franck ?
- Un flic à été tué hier soir : Harry Beck . Je veux tout savoir sur lui ainsi que sur les flics avec qui il bossait .En même temps tu me ressortiras aussi les dossiers que t’avait sur O’Neil . Ah , et puis , je veux aussi tout ce que tu as sur Ben Ulrich et que tu me dises si il connaissait Beck , si il y’à un lien entre eux deux .
- Ulrich , le journaleux qui à écrit l‘article sur toi ?
- Ouais .
- Tu crois que c’est lié à la mort de ce flic ?
- A toi de me le dire . »

07H00 : NY Appartement de Microchip:

Castle est dans la cuisine , un verre de scotch à la main . Microchip entre dans la pièce :
« - Tu penses sérieusement qu’interrompre ma vie sexuelle et vider mon scotch le matin à 6H00 , c’est bon pour mon équilibre émotionnel ?
- Tu veux vraiment savoir ce que je pense de ton équilibre émotionnel ?
- Si ensuite , on parle du tien , pourquoi pas ? »
Le regard que lança Castle à son hôte à la suite de cette réplique fît office de réponse.
« - Pardon , j’avais oublié ton sens de l’humour légendaire .
- Si tu me disais plutôt ce que tu as trouvé ?!
- Ok . Ça va pas te plaire , je te préviens : Aucune trace de relation entre Beck et Ulrich avant ces derniers jours ; Le flic à appelé le journaleux , ils se sont rencontrés avant la parution de l’article … A mon avis , ton informateur tu l’as : c’est lui qui à rencardé le Bugle … et il en est mort probablement .
- Il bossait avec qui aux flics ?
- Stacy.
- Merde .
- T’as l’adresse d’Ulrich ?
- Oui , mais je t’avais dit que ça te plairait pas …
- Quoi ?
- Le FBI s’est saisi de « l’affaire Punisher », qu’ils prennent visiblement au sérieux , et ils ont mis Ulrich en garde à vue il y’à une heure . Son appart est en train d’être perquisitionné et le profiler qu’ils ont mis sur l’affaire à une réputation de cador . Ça pue cette histoire , Franck . »

Une heure plus tôt , une salle d’interrogatoire des bureaux new-yorkais du FBI :

Derrière le miroir sans teint , Sam Wilson , agent du FBI , observe Ben Ulrich. Le journaliste d’investigation du Bugle est assis , menotté , visiblement soucieux et désorienté par cette interpellation . Voici une demi-heure qu’il est seul dans cette pièce à se demander à quelle sauce il va être mangé , effet voulu par Wilson satisfait de constater l’inquiétude sur le visage du journaliste .
Il entre alors dans la salle d’interrogatoire , et d’un ton ferme s’adresse à Ulrich :
« - M. Ulrich , je suis Sam Wilson , agent spécial du FBI. Vous savez pourquoi vous êtes ici , je suppose ?
- Si c’est pour mon article , vous ne pouvez pas me retenir ici ?! La liberté de la presse est garanti par les droits constitutionnels que vous êtes censés …
- Épargnez moi votre laïus Ulrich ! Je suis persuadé que votre numéro de journaliste bafoué par l’appareil judiciaire est parfaitement au point , mais gardez le pour les gens que ça intéresse ! Je me contrefous que votre boss soit assez con pour publier ce genre de merde qui va lui exploser au visage ! Lorsque vous serez sortis d’ici , vous pourrez même recommencer ! Enfin , si vous sortez .
- Vous n’avez rien contre moi qui m’empêcherait de sortir !
- Vous avez déjà entendu parler d’entraves à la justice et d’obstruction à une enquête fédérale , Ulrich ?
- Quoi ?
- Je veux vos sources Ulrich , ainsi que tous vos renseignements sur le Punisher , sans quoi , je vous inculpe .
- Vous ne pouvez pas ! Vous savez que mon métier garantit l’anonymat des sources, que cela fait partie de la liberté des journalistes de … »
Sans le laisser finir son argumentaire , Sam Wilson jette devant Ulrich un gros dossier .
« - C’est quoi ?
- Le Patriot Act . A moins que vous ne viviez dans l’Amérique d’avant le 11 Septembre , vous y êtes , comme tout citoyen de ce pays , soumis ! Et selon ce texte , vous êtes dans l’obligation de me livrer sources et renseignements .
- Il en est hors de question ! Je ne vois pas en quoi mon enquête est une menace pour la sécurité intérieure , je ne vois pas en quoi la corruption policière et l’existence d’un justicier psychopathe seraient liées au terrorisme , vous ne m’aurez pas avec ça Wilson !
- C’est justement ça que je vous reproche Ulrich , vous ne voyez pas ! Vous êtes un irresponsable , un idiot qui ne se soucie pas des conséquences de ses actes ! Je connais bien les démagos de la vérité de votre genre : vous vous flatter de dévoiler ce qui dérange , ce qui est dissimulé ; et vous prétendez le faire au nom du bien commun alors que vous ne cherchez qu’à rassurer votre petit ego et à obtenir une petite gloire personnelle ! Vous vous dîtes soucieux des autres mais ne cherchez qu’à vous accomplir à travers ce qui vous semblera être une croisade ! Oh, ça vous plaira de vous présenter comme un Don Quichotte des temps modernes dans les milieux convenus et puants que vous fréquentez ! Votre soif de reconnaissance par le scoop à créée une guerre !
- Mais … ?
- C’est moi qui parle pauvre con ! Vous êtes vous interrogé sur les conséquences de votre article Ulrich ? Non ! Comment je le sais ? Si vous l’aviez fait , vous seriez venu trouver les flics ! Parce qu’elles vont être dramatiques ces conséquences ! Mais comme vous êtes aveuglés par vos considérations de carriériste , je vais vous éclairer : Les caïds du crime vont réagir , et lorsqu’ils le font , c’est jamais bon ! Jusque là , l’aspect « légende urbaine » du Punisher leur profitait malgré tout : Il se disait que les victimes de ce tueur étaient les petits truands , les petites frappes qu’avaient voulues baiser un caïd ! Ce bruit , ce sont les boss eux-mêmes qui le faisaient circuler , ça leur permettait de garder le contrôle sur leurs hommes , sur leur bizness , ça leur permettait de conserver leur image de chefs sans failles . Lorsqu’un gang était anéanti , il y’avait toujours des crétins pour affirmer que c’était l’œuvre d’un chef rival , et personne ne démentait ! La rumeur tournait ainsi , l’équilibre était respecté , les grands chefs du crime de la ville eux-mêmes soupçonnaient toujours l’un de leur rival de profiter de la rumeur , car pour eux , le punisher , c’était ça : une rumeur !
Depuis hier, c’est un mec ! Un mec qui depuis des années s’attaque frontalement à eux et que personne n’à su remettre à sa place !
Depuis hier , les grands chefs du crime ne sont plus infaillibles, ils ne peuvent plus prétendre que nul ne leur à jamais tenu tête , que personne n’aurait pu survivre après l’avoir ouvert !
Depuis hier , la plus petite frappe de NY sait que le plus grand gangster ferme sa gueule devant le Punisher !
Depuis hier , la plus petite frappe de NY se rêve caïd et n’envisage plus d’obéir ! Depuis hier , les organisations criminelles ont perdues leur équilibre , depuis hier une guerre se prépare et elle va être sanglante ! Le moindre merdeux de seize ans envisage de se faire le punisher pour montrer qu’il est un cador alors que son voisin prévoit de dessouder le chef de gang local parce qu’il s’est rendu compte que c’était un connard qui se faisait mettre par le justicier depuis des années !
La guerre des gangs la plus violente de l’histoire des EU se prépare en ce moment même Ulrich , et ça , vous pouvez vous en féliciter !
Et puis , vous savez ce que ça va provoquer la révélation qu’un justicier opère depuis des années avec le consentement des flics ? Vous l’êtes vous seulement demandé ? Déjà , il y’à les victimes de ces gangs : ils n’adhéreront pas à une chasse à l’homme , parce que ce punisher exprime tout leur mécontentement , parce qu’il fait ce qu’ils auraient tant aimé faire ! La justice ne pourra plus opérer de façon saine dans cette affaire parce qu’il y’aura toute une partie de la population qui le couvrira , parce que ces gens ne comprendront pas que les flics traquent celui qui fait le boulot qu’ils sont incapables de faire! Et là , je parle d’une majorité de personnes qui dans leurs quotidiens se sentent oubliés par l’état , le gouvernement et la justice , mais ce ne sont pas les plus dangereux dans le fond ! Vous savez qui sont les plus dangereux ? Les psychotiques qui n’avaient besoin que d’un déclencheur pour passer à l’acte ! Pour eux , le punisher sera ce catalyseur , à leurs yeux , il va représenter ce qu’ils n’arrivaient pas à définir mais qu’ils veulent tant être ! Et vous savez ce que l’on va voir ? La multiplication des Punisher ! Des dizaines de tarés vont décréter qu’eux aussi sont en droit de rendre leur propre justice et vont faire des carnages ! Les snobinards qui vont vouloir débarrasser leurs ghettos pour nantis de ceux qui ne font pas partie de leur monde , les apologistes des théories de suprématie raciale , les communistes et les révolutionnaires qui attendent de se faire les grands patrons depuis un siècle et demi , les homophobes , les fanatiques religieux , les conservateurs , les concierges fatigués de ramasser tous les matins les mégots de joints dans les cages d’escaliers , les intellectuels du PMU, les flics frustrés … Oui , les flics aussi M. Ulrich ! Si je réquisitionne 30 hommes sur l’affaire Punisher , combien d’entre eux voudront vraiment l’arrêter ? Combien d’entre eux considéreront que les failles de la justice permettent aux criminels de recommencer quelques mois seulement après leur arrestation ? Combien penseront que les victimes de ce Punisher ont bien méritées ce qui leur est arrivé ? Combien seront-ils à considérer qu’il contribue à rétablir l’équilibre ?
Moi , M. Ulrich , il faut que je me dépatouille dans la merde que vous avez pondu , que je fasse en sorte que les guerres de gang ne fassent pas de victimes innocentes , qu’un minimum de cinglés ne soient tentés d’imiter ce Punisher parce qu’ils vont faire des conneries et que surtout , ils vont se faire buter de suite car ils n’ont pas la formation militaire de ce mec , parce qu’il en à une , n’est-ce pas ? Et je dois convaincre parmi mon propre camp que l’on ne peut pas se permettre de laisser un mec pareil en liberté , qu’on ne doit pas cautionner de tels agissements et que l’on doit faire cesser l’immunité qui entoure ce dingue!
Voilà ce que vous avez crée Ulrich ! Toutes les vies qui seront perdues ces prochains mois à cause des conséquences de votre article seront de votre responsabilité ! Ne vous trompez pas , ne vous cherchez pas d’excuses , le responsable de ce qui va arriver, et ça va arriver , c’est vous , seulement vous !
Alors , je vous le redemande Ulrich , dîtes moi tout ce que vous savez sur ce Punisher! Je sais qu’il à une expérience de combattant : soldat , mercenaire ou flic . Je sais qu’il à un rapport à la justice complexe mais profond , sûrement lié à un drame , un traumatisme . Mais ça , c’est un profil , rien de plus . Vous , vous savez qui il est exactement et pourquoi il fait ça , et je veux le savoir aussi .
Je vous écoute , Ulrich . »

10H00 : Pub Irlandais de Hells Kitchen , NY

Depuis toujours , le « Pub Irlandais » est le rendez-vous entre toutes les petites frappes du quartier et Fisk . L’arrangeur , l’envoyé et l’homme de confiance du Caïd pour ce quartier, vient en ce lieu régler les affaires courantes , récolter les recettes , distribuer les primes , donner les directives .
Ce matin-là , les habitués ont de suite compris qu’il se passait quelque chose : l’arrangeur était assis à une table dans le fond , multipliait les entretiens individuels lors desquels il rappelait à tous qu’une trahison envers Fisk ne pouvait se conclure autrement que par la mort du traître, recevait des coups de fils les uns après les autres , jusqu’à l’un , qui, visiblement , fut plus important que les précédents. Après cet appel, l’arrangeur se leva , passa derrière le bar , reçut un fax et retourna s’asseoir en faisant signe à l’un de ses molosses. Le garde du corps de l’arrangeur s’avança alors au milieu de la pièce :
« Que tout le monde se rapproche de la table ! »
En quelques secondes , un demi-cercle s’était formé autour de la table , l’arrangeur se leva :
« Tout le monde à entendu parler du Punisher . Comme vous le savez tous , personne ne peut se foutre de la gueule du Caïd sans en payer les conséquences . M. Fisk est donc heureux de vous faire savoir qu’il offrira 2 Millions de dollars en liquide à quiconque lui ramènera la tête de cet homme »
Sur ces mots , l’arrangeur brandit le fax qu’il avait reçu sur lequel une photo figurait :
« D’après un ami au FBI , il s’appelle Franck Castle . Vous allez me le trouver et le ramener . Si il est encore en vie , M. Fisk double la prime . Sachez par contre , qu‘en ce moment même , mes homologues se chargent de passer le même message dans toute la ville .»
Parmi la vingtaine de petites frappes rassemblées autour de la table , l’un sent ses genoux trembler lorsqu’il voit la photo … Il à vu cet homme , le matin même , chez son voisin de palier , l’handicapé … Il sait ou trouver le Punisher ! Russo , dont le plus haut fait d’armes est d’avoir braqué le toiletteur de sa rue et d’organiser des combats de chiens estropiés dans les caves de sa grand-mère à l’occasion de devenir le tueur à gage millionnaire favori de Fisk !
« Enfin » pense t’il .

Une demi-heure plus tôt , bureau du FBI , NY :

Sam Wilson sort de la salle d’interrogatoire visiblement satisfait :
« Agent Anderson ! Contactez le bureau central et le ministère de la défense , je veux tout ce qu’ils ont sur Franck Castle ! »

A SUIVRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
EPISODE IV par Arthur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " Arthur 3 : La guerre des deux mondes "
» Arthur Rimbaud.
» Arthur Upfield (1890 - 1964)
» Episode 129 : Fairy Tail
» montage photo le roi ARTHUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternate Comix :: Knights of Alternate Comix :: The Punisher-
Sauter vers: