Alternate Comix

Alternate Comix , l'univers des comics en fan fic!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Episode 03

Aller en bas 
AuteurMessage
Editor in chief.
Editeur.
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Episode 03   2007-09-30, 20:50

VIRUS
Épisode 03


Metropolis, Bureau de Lex Luthor. Jour 9.


Une femme d'une grande beauté attendait dans la luxueuse pièce. Elle était habillée d'une longue robe blanche qui contrastait avec ses cheveux d'ébènes. Les bras croisés, elle attendait son hôte en scrutant la ville d'acier par la baie vitrée. Elle soupira pour la deuxième fois avant de refaire le tour de salle en admirant les oeuvres d'art que Luthor avait amassées. Oui, Diana Prince n'était pas du genre patiente.

Lex Luthor entra enfin, habillé d'un costume italien noir, en arborant un sourire radieux. Il s'avança vers Diana et lui fit un baise main.

« Ravi de vous revoir Diana.
-Moi de même, Lex. »

L'homme d'affaire sourit, puis ouvrit une fenêtre. Il désigna du doigt une table sur laquelle étaient posées quelques bouteilles.

« Champagne ?
-Non merci, Lex. Laissez moi encore vous remercier pour toute l'aide que vous m'avez apportée, je ne sais comment vous exprimer ma gratitude.
-C'était normal. Sans vouloir manquer de respect à votre mère, ne pas accepter de mettre vos fabuleux dons au service de la planète était une énorme erreur. Vous voulez me remercier ? Faites le en protégeant le monde. Il en a besoin, vous savez. »

Dès que sa phrase fut terminée, une troisième personne fit son apparition dans le bureau. Entré par la fenêtre, il était d'une haute stature, était affublé de bottes et d'une cape rouge, portait un justaucorps bleu et en guise d'emblème, un symbole qui ressemblait à un « S ». Ce fut la première rencontre entre Superman et Wonder Woman. Il n'avait jamais vu une femme comme elle. Le grand homme d'acier se sentit soudain faible et timide durant un instant. Il se ressaisit le plus vite qu'il le put, et tenta de paraître le plus naturel possible, espérant que l'invitée de Luthor ne remarque rien. Un sourire discret apparut sur le visage de Lex. Visiblement, le plan marchait à la perfection...

« Ah, Superman, tu es enfin là. Laissez moi faire les présentations. Wonder Woman, Superman. Superman, Wonder Woman.
-Heureux de faire votre connaissance, Mademoiselle.
-Bien. Les présentations étant faites, il faut maintenant passer au but de notre réunion. Excusez moi de bousculer les choses mais le temps joue contre nous.

Luthor s'assit dans son confortable fauteuil de cuir, et se cala confortablement dedans.

-Comme vous avez pu le constater, Gotham City traverse une période de crise sans précédent. Cette ville est devenue le Colisée du XXI siècle et il est temps d'aider cette ville. Le président a annoncé que la ville serait mise en quarantaine et a prétexté une nouvelle attaque d'Al Quaïda. Bien sur, l'opinion publique ignore que cette organisation est « démantelée », dit il en jetant un regard en coin à Superman.
-Si la ville est placée en quarantaine, que va faire votre gouvernement ? demanda Diana. Votre armée peut elle gérer le problème d'une quelconque façon ?
-Malheureusement non... Voyez vous, Gotham City a toujours été une plaie pour l'Amérique . Le gouvernement vient de trouver une excuse valable pour la laisser tomber définitivement. Mais nous ne pouvons pas laisser nos compatriotes dans une telle détresse.
-Je suis d'accord avec vous mais j'ai lu le journal et vu les reportages... Les journalistes surnomment Gotham comme « la Porte de l'Enfer », et ce n'est pas peu dire, déclara Superman.
-Et tu as deviné que je veux t' envoyer là bas, avec Wonder Woman. Et je sais aussi que tu sens que tu ne pourrais pas régler cette crise, même avec l'aide de cette femme. C'est pourquoi un de mes amis, le Docteur Von Fatalis, est en train de négocier avec le Conseil de Sécurité de l' O.N.U pour proposer la solution que nous avons imaginée tout les deux.
-Et quelle est cette solution ? Interrogea Wonder Woman
-La création d'une Ligue de Justice ! »


Gotham City, Jour 10

A bout de nerf. Tel était l'état d'esprit de Batman. Il était épuisé, ne dormait presque plus. Le héros ne se battait plus qu'avec l'énergie du désespoir, énergie qui se muait parfois en rage... Il distribuait inlassablement les coups, les encaissaient, indifférent à la douleur. Rajoutez à cette fatigue physique, une fatigue mentale, la collaboration avec Gordon valait aux deux hommes de sérieuses prises de tête.

Batman courrait sur les toits de la ville, avec la grâce et la souplesse d'un félin. Son esprit était entièrement tourné vers le combat et le sort de sa ville, rien d'autre n'intéressait le chevalier noir. A part...qui ?

Qui avait osé contaminer sa ville ? Qui s'était donné le droit de vie et de mort sur des êtres humains ? La maffia ? Non. Le gouvernement ? Pas son style. Ou alors... Les Illuminati ? Mais pourquoi ? Qui y avait-il qui inquiétait tant les Illuminati dans cette ville ?

La réponse était simple. Le fils de Thomas Wayne et le journal de ce dernier. Mais comment auraient ils fait pour découvrir que Batman et Bruce Wayne ne faisaient qu'un ? Mais en admettant que cette hypothèse soit la bonne, cela ferait beaucoup de remue-ménage pour rien... Il devait y avoir autre chose... Mais quoi ?

Biiip!

Le communicateur situé dans l'oreille droite du justicier émit un petit son. Une pression sur la tempe de son casque établit la connexion.

« Batman.
-Batman, ici Gordon, est ce que vous me recevez ?
-5/5, commissaire. Ou est le problème ?
-Ou êtes vous exactement ?
-Près de l'Infantino Avenue, pourquoi ?
-Et ou étiez vous, il y a un quart d'heure, environ ?
-J'aidais les officiers Driver et Allen à se battre contre les contaminés. Mais je n'aime pas du tout votre interrogatoire. Venez en au fait, l'heure tourne.
-... Bullock dit que vous l'avez passé à tabac il y a un quart d'heure.
-Bullock ne m'a jamais vu, Gordon.
-Je sais! Mais vous êtes le seul justicier costumé dans cette ville, Batman.
-Aucune idée de qui cela peut être.
-Vraiment ? Vous n'avez pas de « side-kick » ?
-Non, Gordon. Et je n'en prendrais en aucun cas. Je vais voir ce que je peux faire pour l'agresseur de Bullock.
-Très bien, tenez vous informé de vos résultats.
-Bien sur, nous travaillons ensemble.
-Et je vous rappelle que cela ne m'enchante pas plus que... »

(clic)

Batman venait de raccrocher... Gordon poussa un juron. Sa collaboration avec Batman ne lui plaisait guère. Son allié usait de méthodes que Gordon n'approuvait toujours pas et le commissaire avait toujours l'impression que Batman les regardait de haut, qu'il les jugeait comme des incapables.

Mais d'un autre côté, James était rassuré que quelqu'un comme lui fasse ce que Batman faisait. Même s'il avait été très froid la nuit dernière, l'aide de Batman avait été précieuse lorsque les flics étaient coincés dans leur commissariat, des hordes de contaminés au dehors. Bref, Gordon ne savait toujours pas que penser de Batman....

Batman de son côté, bien que respectant le commissaire, trouvait que celui ci manquait de cran. Bien sur, les deux hommes étaient radicalement différents mais Gotham était plongée dans une sorte de guerre civile... Il fallait tout mettre en oeuvre pour l'aider et avec Gordon, Batman se sentait freiné. Le Chevalier Noir avait obtenu le contrôle de la police mais il soupçonnait son nouvel allié de dire à ces hommes ne pas appliquer à la lettre ses directives... Gordon devait détester être au second plan comme cela... Au fond de lui, Bruce Wayne le comprenait mais..Batman n'en avait que faire. Sauver la ville est le plus important.

Après l'entretien radio passé avec Gordon, le Dark Knight appuya sur un bouton de sa ceinture. Quelques secondes plus tard, un vrombissement se fit entendre et un véhicule à l'allure étrange s'arrêta à quelques centimètres de son propriétaire. L'engin était de couleur noire, possédait des ailerons en formes de chauve souris à l'arrière et son devant était orné par une tête de chauve souris stylisée, qui servait de bélier. Pour finir, un long capot abritait un puissant moteur, fruit de la recherche de Wayne Enterprise. Le réacteur à l'arrière semblait avoir être volé à un avion à réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Editor in chief.
Editeur.
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Episode 03   2007-09-30, 20:52

Batman grimpa dans cette sorte de voiture et enclencha la vidéo conférence avec Alfred, situé dans la cave du Manoir, le Q.G de Batman.

« Alfred, Batman.
-Monsieur désire ?
-Bullock s'est fait attaqué par quelqu'un qui se fait passer pour moi. Utiliser le satellite pour passer au crible Gotham. Dès que vous pensez avoir trouvé l'intrus, prévenez moi.
-Mais comment saurais-je que c'est lui ?
-Gordon l'a dit. Je suis le seul costumé ici.
-Logique. Je vais faire mon possible, monsieur.
-Merci Alfred. Batman, terminé »


La voiture filait à vive allure et son conducteur réfléchissait. Il savait qu'il n'avait aucune prise sur le chaos qui régnait sur Gotham. Pourtant, il avait le contrôle de la police, enfin si l'on excluait Gordon, qui, d'une certaine façon, lui mettait des bâtons dans les roues. Si Gotham s'en sortait et lui aussi, il aurait appris que pour protéger sa ville, il fallait qu'il ai un regard sur elle. Mais Bruce Wayne n'est pas un dictateur, n'est ce pas ? Demanda une petite voix dans son esprit.

« Il faut parfois savoir faire le nécessaire... » marmonna Batman.

Mais ses réflexions furent interrompues par Alfred. Le majordome venait de trouver l'imposteur. La rapidité de son renseignement surprit Batman... Sa cible tenait elle tant à se faire repérer ? Cela était intrigant. Batman braqua d'un coup sec et fonça vers l'adresse que venait de lui donner Alfred.
D'après les renseignements du majordome, l'imposteur se trouvait sur le toit du Gotham Globe et ne semblait pas y avoir bougé depuis quelques temps. Son adversaire l'attendrait il ?

Batman se hissa jusqu'au sommet et prépara une de ses entrées dont il avait le secret. Petits bruits de cape, de botte ou même quelques murmures. Puis une apparition rapide, sans bruit, et surtout, ne prononcer aucun mot. Le silence est primordial dans la mise en scène, il permet de jouer avec les nerfs de l'autre.

Mais tout ceci fut inutile. L'homme devant lui n'avait pas bougé d'un centimètre. Il était parfaitement calme, comme s'il savait exactement ce que Batman allait faire. La silhouette se retourna alors vers le protecteur de Gotham.

L'homme portait une longue cape, fournie d'une capuche qui recouvrait un masque qui recouvrait entièrement son visage. Son corps musclé était recouvert d'un justaucorps avec l'emblème d'un croissant de lune. Pour finir, il portait une ceinture semblable à celle de Batman. L'homme costumé était entièrement blanc. Moon Knight était à Gotham City.

Les deux hommes ne prononçaient aucun mot. Chacun sentait qu'il était en présence d'un combattant expérimenté et les deux hommes savaient que le combat ne serait une partie de plaisir.

N'ayant pas de temps à perdre, ce fut Batman qui porta le premier coup. D'un geste rapide, il se saisit de quelques batarangs dans chaque main et les jeta avec une précision mortelle vers Moon knight. Ce dernier se jeta sur le côté, impressionnant Batman par sa dextérité. Le Chevalier noir ne laissa pas démonter pour autant et se jeta sur son adversaire, exécutant un coup de pied sauté.

Le Chevalier de la lune tenta de parer le coup mais son geste ne fut pas assez rapide et son thorax en fit les frais. Malgré la douleur qui le lançait, il se lança dans un enchaînement de coup, maintes fois répété, maîtrisé à la perfection. Ce combat devenait une sorte de ballet, les coups pleuvaient, aucun adversaire refusait de s'avouer vaincu. Toute leur virtuosité était mise à l'épreuve ce soir.

Repérant une faille, Batman donna un violent crochet du droit dans la figure de Moon Knight. Il chancela et tomba par terre. Batman le saisit par le col, le souleva de terre et d'un coup sec retira le masque du vaincu. Le visage qu'il découvrit le stupéfia.

« Marc?! Marc Spector ?!

Bruce et Marc avaient été les disciples de Ra's Al Ghul, les meilleurs même. Mais Bruce ne l'avait pas revu depuis son départ du Tibet. Ra's était fasciné par Marc, pour ses formidables talents lors de la pleine lune. Lors de la pleine lune, Moon Knight devenait plus fort, plus rapide... Ses réflexes, sa vitesse de guérison étaient décuplées. Mais même avec ses dons, Bruce restait le favoris de Ra's, Marc étant schizophrène. Ce favoritisme avait fait naître une rivalité entre les deux disciple.

-Bonsoir, Bruce »

Profitant de la surprise de Batman, Moon Knight piocha discrètement quelques petites boules qu'il lança au pied du héros. Ce dernier lâcha prise, fut aveuglé par la fumée, et avait du mal à respirer. Il chassa la fumée par la force des bras mais lorsqu'il put enfin voir plus loin que le bout de son nez, Moon Knight était parti, sans laisser de traces.

Si Marc était ici, Ra's l'était sûrement... Mais pourquoi ? R'as serait il à l'origine du mal qui rongeait à présent Gotham ?

(biiip)

« Alfred, monsieur.
-J'aimerais que vous fassiez une recherche sur Marc Spector, Alfred.
-Tout de suite, monsieur. Autre chose ?
-Ra's Al Ghul est peut être ici. Je veux tout sur les arrivées à Gotham. Bateau, avion... Piratez les fichiers des gardes côtes, de l'aéroport... Bref, faîtes le nécessaire.
-Je m'y met tout suite, monsieur.
-Merci, Al...
-Monsieur! Quelque chose sur le radar... Non, deux objets volants... Droits vers vous!
-Je les vois. Désolé, Alfred, mais je vais devoir couper.
-Faîtes att... »


Ce qu' Alfred désignait par les deux objets volants venaient d'atterrir derrière Batman. Le chevalier noir, devenu d'une méfiance sans précédent au fil de la crise, se saisit de deux batarangs, se retourna vivement et les lança avec une force et une adresse époustouflantes.

Mais ils n'atteignirent jamais leurs cibles. Les deux projectiles retombèrent sur le sol, produisant un bruit métallique, rouges comme s'ils sortaient de la forge.

« J'espérais un accueil plus chaleureux... Batman. La situation de Gotham est pire que je ne le croyais...
-Pire qu'en Irak...Superman ?
-Je vais ignorer cette pique. Wonder Woman et moi même venons t'aider.
-Je n'ai pas besoin d'aide.
-Oh si, répliqua Wonder Woman. Tout seul, tu ne pourras pas sauver Gotham. Nous cherchons à aider, pas à te voler la vedette.
-Alors faites ce que vous voulez. Mais je ne veux pas de vous dans mon sillage. Nous ne nous connaissons pas. Vous ne connaissez pas cette ville.
-Batman! s'exclama Superman. Je sais que nous ne nous connaissons mal, pas du tout même. Tu te prétends le héros de cette ville, mais elle est en danger et tu gaspilles ton énergie à essayer de la sauver tout seul. Et nous venons t'aider. Des êtres humains sont en danger de mort. Et toi, par arrogance, tu décides d'ignorer notre aide... Si tu refuses, tu culpabiliseras tout le reste de ta vie car tu auras tout fait pour sauver Gotham et tu auras échoué. Alors, acceptes tu notre aide, oui ou non ?
-Vous devriez accepter monsieur, résonna une voix dans son oreille.
-Alfred ?
-Vous avez oublié de raccrocher, monsieur, rétorqua le majordome avec une pointe d'amusement dans la voix. Acceptez, monsieur, s'il vous plait. Le sort de Gotham en dépend.
-Très bien. Mais ils n'iront pas dans la cave.
-Monsieur, vous devez les emmener la bas. On ne peut coopérer avec quelqu'un si on ne lui fait pas confiance. Faites au moins semblant... Et si vous avez peur qu'ils découvrent votre véritable identité, je pense que vous êtes assez malin pour vous débrouiller.
-Et s' ils la découvrent ?
-Monsieur, c'est ridicule. Ce sont des héros costumés, comme vous.
-...
-Monsieur, la ville n'attend pas. Amenez les ici, vous ne le regretterez pas. Faites moi confiance.
-Très bien, Alfred...

(clic)

-Très bien, j'accepte votre aide. Suivez moi, déclara simplement Batman.

Il descendit rapidement du toit, s'engouffra dans sa voiture la voiture fonça en direction de la Bat-Cave. Mais en arrivant à la cave, ses deux nouveaux alliés apercevraient le manoir Wayne et n'auraient aucun mal à découvrir la véritable identité de Batman...

Mais la Bat-Cave avait plusieurs entrées. L'une se situait près de l'ancienne gare de Gotham, aujourd'hui désaffectée et envahie par les délinquants. La Batmobile rentra dans un tunnel, aussitôt imitée par Superman et Wonder-Woman.

Après un interminable tunnel, les invités de Batman entrèrent dans un lieu bien étrange à leurs yeux. L'endroit était sombre et froid, seul quelques endroits étaient éclairés par la lumière froide d'un large néon. La Bat-cave s'étendait sur plusieurs niveaux, chacun ayant sa fonction propre. Si le premier étage était consacré aux ordinateurs et à un laboratoire, le second servait de salle d'entrainement, le troisième de salle de repos... Le quartier général de Batman s'étendait sur sept niveaux au total.

Superman et sa compagne arrivèrent quelques secondes après Batman. L'endroit était impressionnant, non pas à cause de l'architecture du lieu, mais une ambiance oppressante suintait sur les murs... Clark n'aimait pas du tout cet endroit... Le contraste entre sa Forteresse de Solitude et le Q.G de Batman était flagrant.

La cave était reliée au reste du manoir par un escalier tortueux qui menait à une sorte de porte, visiblement blindée. La porte s'ouvrit et un homme se prépara à descendre. Batman s'éclaircit alors bruyamment la gorge et la porte se referma. Le Chevalier Noir s'assit confortablement alors dans le fauteuil devant son ordinateur. Superman et Wonder Woman marchèrent à sa rencontre.

« Alors...euh...C'est ici que tu vis ? Demanda Superman
-D'une certaine façon, oui.
-Ah...euh...C'est original... »

Batman désavigea son invité, qui manquait visiblement de tact. A vrai dire, avec la froideur que dégageait Batman, Superman ne savait comment se comporter avec son nouvel allié. Wonder Woman décida de prendre à son tour la parole.

« Est ce que tu pourrais nous mettre au courant de la situation, s'il te plait ? S'adressa t'elle sur un ton poli, espérant qu'elle aurait plus de chances que Superman.
-Cela fait une semaine que Gotham est plongée dans le chaos. La violence des émeutes est montée graduellement de jours en jours. La ville est placée en quarantaine, et les services de police ont subi de nombreuses pertes. Il semblerait que la ville subisse une contamination massive... D'après l'ordinateur, un certain Henri Ducard est arrivé quelques jours avant le ''Jour 1''.
-Le Jour 1 ?
-C'est ainsi que l'on nomme le jour des premières émeutes.
-Et qui est cet « Henri Ducard » ? questionna Superman
-Henri Ducard est un nom d'emprunt pour Ra's Al Ghul, une sorte de terroriste nouvelle génération. Il juge la race humaine impure et cherche à éradiquer ses plus mauvais représentants, afin d'instaure un nouvel ordre mondial. Il affectionne tout particulièrement les armes bio-chimiques.
-Donc tu penses que c'est lui le coupable, déclara Wonder Woman
-Oui. Mais pourquoi ? Pourquoi maintenant ?
-Batman, Gotham est l'une des villes les plus dangereuses au monde. Peut être que Gotham n'est rien qu'un terrain d'expérimentation ? Dit Superman
-Continue...
-Ton Ra's pourrait peut être avoir une liste de villes à éradiquer. Ce qu'il a déversé sur Gotham n'est peut être qu'un prototype, dont Ra's voudrait tester l'efficacité ? Et si cela fonctionne selon ses espérances, alors il n'attendra pas une seule seconde pour mettre à exécution son plan.
-Hypothèse intéressante, déclara simplement Batman sans le regarder. Cela lui correspondrait bien...
-Maintenant qu'on sait qui est à l'origine de tout ça, sais tu quel procédé Ra's a utilisé pour commettre ce crime ? Demanda Wonder-Woman.
-Pas vraiment. Gordon ne m'en a pas beaucoup parlé. Ses experts n'ont pas réussi à déterminer ce que c'était. Mais ils sont sur d'une chose: cette saloperie est cachée dans la drogue. Nous avons été très débordé, et je n'ai malheureusement pas eu le temps de me prencher sur la question.
-On devrait faire un tour à la morgue, proposa Superman. Ont ils toujours le « patient zéro » ?
-Je pense que oui. Mais nous ne pouvons pas nous permettre de trop nous attarder. Il faut qu'une ou deux personnes s'occupent du front pendant que la troisième sera à la morgue, puis ici pour mettre au point l'antidote.
-Je vois. J'irais au front, déclara Superman. J'en ai une certaine habitude, et mes pouvoirs seront utiles à la police.
-Très bien. Dans ce cas, j'irais avec Batman, parla à son tour Wonder-Woman. Être deux à la morgue sera peut être plus prudent. Qu'en dis tu, Batman ?
-Je dois bien avouer que vous avez raison. Nous ferons comme vous l'avez décidé. Mais vite, le temps joue contre nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Episode 03
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 129 : Fairy Tail
» Episode 173
» Episode 2.15: Phases
» Episode 2
» Episode 1.03 : The Witch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternate Comix :: Alternate's Event Crossovers :: VIRUS-
Sauter vers: