Alternate Comix

Alternate Comix , l'univers des comics en fan fic!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alternate X-Men #06 : Wakanda part 3/3 : le fléau

Aller en bas 
AuteurMessage
Editor in chief.
Editeur.
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Alternate X-Men #06 : Wakanda part 3/3 : le fléau   2007-09-24, 20:21

Alternate X-Men #06 : Wakanda part 3/3 : le fléau
Par Mil K



Il y a de cela plus de douze siècles, les habitants du Wakanda vouaient un culte à une entité divine du nom de Cyttorak. Il était considéré par ses fidèles comme le protecteur des opprimés. Mais d'autres ne voyaient en lui qu'une entité brutale, barbare et maléfique, ne sachant résoudre les conflits que par la violence. Vers la fin du VIIIe siècle, une majorité de la population du pays se souleva contre ce dieu et ses adorateurs. La guerre dura de nombreuses années. On raconte que Cyttorak confia une partie de sa puissance à un de ses fidèles, un élu, le rendant pratiquement invincible. Mais l'élu finit par être vaincu, le culte fut anéanti et ses temples abandonnés. Néanmoins, une petite poignée de fidèles survécurent au massacre, et attendirent dans l'ombre, pendant de nombreuses générations, qu'un nouvel élu vienne les sortir de l'oppression.
Forge et Domino ignoraient tout de ce culte au moment où ils pénétrèrent dans l'un des anciens temples dédiés à Cyttorak, à la recherche de trois survivants éventuels du massacre de mutants perpétré la nuit précédente. Guidés par des chants s'apparentant à des incantations, ils s'enfoncèrent de plus en plus à l'intérieur des ruines. Ils finirent par arriver devant une grande salle circulaire au milieu de laquelle un autel était dressé. C'était une pierre rectangulaire rappelant les autels à sacrifices anciens. Sur cet autel était déposé Cain, inconscient, les bras en croix. Deux personnages en robes pourpre se tenaient de part et d'autre de la pierre, et continuaient leurs chants.
- Je ne sais pas précisément ce qu'ils font, chuchota Domino à Forge. Mais en tout cas ça ne présage rien de bon pour Cain. Il faut intervenir.
Ils sortirent tous les deux de leur point d'observation en dégainant de leur holster les pistolets que les soldats du Wakanda leur avaient confiés avant qu'ils ne s'enfoncent dans la jungle.
- La fête est finie ! Cria Forge. Eloignez-vous de Cain tout de suite !
L'un des deux hommes en robe pourpre se tourna vers eux, tandis que l'autre continuait à chanter. Il s'avança, les bras écartés.
- Vous ne pouvez empêcher l'inévitable. Cyttorak nous sauvera tous, rien de ce que vous tenterez ne l'arrêtera !
- Ecoutez, dit Domino. Nous ne voulons pas vous faire de mal. Tout ce que nous voulons, c'est notre ami.
L'homme resté aux cotés de Cain avait sorti une dague de sa robe avec la main droite. De l'autre main, il tenait une gemme étincelante, qu'il levait au dessus de sa tête. L'autre homme continuait toujours à avancer, malgré les deux armes pointées sur lui.
- Dernière sommation ! Cria Forge. Arrêtez tout de suite!
L'homme avançait toujours. Forge le mis en joue et fit feu. La balle rebondit sur la peau de l'homme comme sur une surface élastique, et alla se loger dans son épaule. Forge tomba à la renverse sous le coup de la douleur.
- Forge ! Hurla Domino.
- Abat le type à la dague ! Ordonna ce dernier, l'épaule en sang.
- Vous ne pouvez rien empêcher ! Continuait de dire l'homme en avançant.
Domino arma son revolver à son tour, et visa la tête. C'était la première fois qu'elle avait la tache de tuer un homme. Elle hésita. L'homme resté près de l'autel planta la dague d'un coup rapide dans le cœur de Cain, et enfonça la gemme dans la plaie. Puis il s'écroula, un trou au milieu du front. Domino avait appuyé sur la gâchette.
Le corps de Cain se mit à trembler et à briller de plus en plus. L'air à l'intérieur du temple devenait de plus en plus chaud. Une gigantesque onde de choc balaya tout le monde et se répercuta dans la forêt à des kilomètres à la ronde.


Charles arriva en courant dans la salle du trône du palais de Bashenga, capitale du Wakanda. Toutes les fenêtres de la pièce avaient été ouvertes afin de faire circuler le plus d'air possible. Warren et la reine Ororo étaient allongés, inconscients, entourés du roi T'Challa et de ses conseillers. Warren était blanc comme un linge, transpirait beaucoup et respirait difficilement. Ororo semblait dans un meilleur état, mais ses symptômes étaient tout aussi alarmants. Le professeur Xavier traversa la salle et se pencha vers Warren.
- Ne les touchez pas !
Le docteur Moira Mac Taggert, amie de Charles, venait d'entrer, et se dirigeait vers eux.
- S'ils sont atteints par le même virus que les mutants du camp, ils sont extrêmement contagieux. Que tous ceux ayant touché directement la peau de ces malades depuis qu'ils sont tombés inconscients se mettent dans un coin de la pièce !
Elle se pencha vers Ororo, mit des gants, et l'ausculta brièvement.
- C'est le même virus qu'hier soir, dit elle en se relevant.
- Qu'est-ce que c'est que ce virus ? Demanda T'Challa.
- C'est une forme de virus que je n'avais jamais vu précédemment. A mon avis il a été créé artificiellement. Il se transmet par contact d'épiderme à épiderme, il ne peut à priori pas survivre sans peau humaine.
- Mais que fait-il précisément ?
- Chez les humains dit "normaux", il ne fait rien, il se contente de se propager. Chez les mutants, en revanche, c'est différent. Mes récents travaux ont prouvé que les mutations sont causées par une anomalie du chromosome X. c'est pour cette raison qu'on dénombre plus de mutants femmes que de mutants hommes, et qu'une mutation est héréditaire dans 80% des cas.
- Oui, j'ai lu vos travaux, dit T'Challa.
- Ce virus a été conçu pour infecter tout chromosome X muté, et causer une dégénérescence rapide des cellules. En fonction de son degré d'exposition au virus, tout mutant contaminé meurt dans un laps de temps compris entre une heure et une semaine.
- Et si ma femme est inconsciente, cela veut dire que…
- Oui. Votre femme est une mutante.
Un silence suivit cette phrase.
- Cela ne change rien à l'amour que je lui porte, dit finalement T'Challa.
- Warren semble avoir été plus gravement contaminé. Il a du être en contact avec un porteur du virus pendant plus de temps. Une idée de qui a pu le contaminer ?
- Pouvez-vous les sauver ? Demanda T'Challa, sans prêter attention à la question que le docteur venait de poser.
- Pour le moment je n'ai aucun antidote, votre majesté…
Le roi se releva, une profonde tristesse dans le regard, et sortit de la salle.
- Docteur, dit l'un des conseillers. Je ne sais pas si c'est en rapport, mais… monsieur Worthington a tenté d'étrangler le docteur Surresh, tout à l'heure…
- C'est un homme travaillant pour Stryker ?
- Oui.
- Où est-il en ce moment ?
Les autres conseillers regardèrent autour d'eux. Le docteur Suresh n'était plus dans la pièce.


Mystique reprit petit à petit conscience. Elle était assise, sur une chaise à première vue, et avait un affreux mal de crâne. Elle tenta de porter une main à son visage, mais ne put soulever son poignet. Celui-ci était solidement attaché à la chaise par une chaine en métal. Se rappelant soudain ce qui lui était arrivé, elle ouvrit les yeux. Elle se trouvait assise sur un fauteuil rappelant celui d'un dentiste, en plein centre d'une pièce entièrement blanche et dépourvue de meubles.
Un bruit venant de la porte se fit entendre. Quelqu'un était sur le point d'entrer. Mystique reposa sa tête sur le coté, comme si elle était encore inconsciente. Elle n'avait aucune idée de la façon de se sortir d'ici, mais peut-être que cette feinte lui donnerait un avantage le moment venu. Elle entendit la personne pénétrer dans la pièce et marcher vers elle.
- Ce n'est pas la peine de feindre l'inconscience, mademoiselle. Nous savons que vous êtes réveillée. Et n'essayez pas de vous servir de vos pouvoirs, nous les avons temporairement neutralisés.

Autant pour l'effet de surprise. Mystique ouvrit les yeux. Devant elle se trouvait un homme en blouse blanche qu'elle n'avait jamais vue de sa vie.

- Mademoiselle, dit-il en s'asseyant à coté d'elle, j'ai bien peur que vous ayez vu des choses que vous n'étiez pas censé voir… et mon employeur n'apprécie pas du tout que des indésirables voient ce genre de choses…
- Qu'est-ce que vous allez me faire ? Demanda Mystique, essayant désespérément d'avoir l'air confiante.
- Vous avez pu voir ce que notre virus Legacy a été capable de faire… eh bien figurez vous que je travaille sur une autre version, encore plus fulgurante. Tout ce dont j'ai besoin, c'est d'un cobaye…
Il prit une seringue sur la table, et la remplit à partir d'un flacon qu'il sortit de sa poche.
- Je dois cependant vous avertir, j'ai bien peur que ca ne soit très douloureux… voyez vous, cette version est destinée à liquéfier totalement les organes internes de l'individu, de sorte qu'il décède en quelques minutes en sentant tout fondre…
Il attrapa le bras de Mystique et approcha la seringue.
- J'espère que vous n'y voyez aucune rancœur personnelle, je fais juste mon travail…
- Attendez, dit Mystique, complètement paniquée. Vus ne pouvez pas faire ça… je… je… vous… AU SECOURS !
- Ce n'est pas la peine de hurler, ces murs sont insonorisés, personne ne vous entend.
- Attendez ! Je peux vous aider ! Je… je… je suis proche du professeur Xavier ! J'ai des informations qui peuvent vous intéresser ! Je vous en prie, ne faites pas ça, je peux vous donner des informations !
- Mademoiselle, nous avons accès à toutes les informations que nous voulons concernant l'X Corporation. Adieu…
- Non, pitié, attendez, NON !
Mystique sentit la seringue s'enfoncer dans son bras.


Bill était arrivé au Wakanda depuis quatre jours. Engagé chez le révérend Stryker, il avait pour mission de monter la garde devant la porte, avec un autre collègue. C'était une tache assez ennuyeuse, car il ne se passait jamais rien… soudain, une petite explosion à sa droite. Une silhouette devant son camarade. Une nouvelle explosion. Son camarade à terre, la gorge en sang. Une troisième explosion, juste derrière lui. Une violente douleur au cou. Le noir total… Diablo était entré.
Les soldats armés étaient partout. Mais il n'y a rien qu'un téléporteur ne puisse franchir. L'X Man exécuta une manœuvre qu'il avait répété des centaines de fois en salle d'entrainement : téléportation devant un garde, coup de couteau au niveau de la gorge, repérage de la cible la plus proche, nouvelle téléportation. Cette tactique était extrêmement fatigante car elle nécessitait une grande concentration, mais correctement exécutée personne ne pouvait l'arrêter. Durant les simulations, Diablo s'en servait pour tailler un chemin dans les rangs adverses tandis que les autres se chargeaient de neutraliser les plus grosses cibles et de couvrir leurs arrières. Pour sa première utilisation sur le terrain, il était seul, et commençait à avoir de plus en plus de difficultés à se téléporter rapidement au fur et à mesure que les cadavres se multipliaient. Mais il remarqua quelque chose qui ne se produisait pas lors des simulations : les gardes commençaient à paniquer, et tiraient au hasard au moindre bruit suspect. Cette réaction était tout à fait compréhensible, vu qu'un seul homme venait de tuer 23 de leurs camarades, et Diablo comptait tourner cette réaction à son avantage. Il repéra une porte menant à une autre pièce, dont personne ne semblait venir. Risquant une téléportation en aveugle, il arriva dans l'autre salle, heureusement sans se matérialiser dans un meuble. Le temps que les soldats de l'autre coté se rendent compte qu'il avait disparu, il aurait eu le temps de reprendre des forces pour repartir à l'assaut.
- Diablo !
Mystique venait d'apercevoir son partenaire alors qu'il apparaissait dans la pièce. Son bourreau se retourna pour découvrir l'origine de cette explosion. D'un mouvement vif et précis, Kurt lança le couteau qu'il tenait à la main, et le logea dans la pomme d'Adam du docteur, le tuant sur le coup.

- Ça-va ? Demanda-t-il, à bout de souffle.
- Oui, répondit Mystique. Quelques secondes de plus, et j'étais morte… merci.

Diablo n'eut pas le temps de répondre. Une rafale d'énergie l'atteint de plein fouet, l'assommant sur le coup. Derrière lui, une silhouette se matérialisa. C'était un homme de grande taille, équipé d'une combinaison capable de réfracter la lumière, le rendant ainsi invisible. Il avait à la main un puissant canon à énergie.
- Répurgateur 1 à la garde. Cible neutralisée, fin de l'alerte.
Pas de réponse. Le répurgateur ouvrit la porte pour voir se qui se passait. Tous les soldats gisaient par terre, le corps criblé de leurs propres balles. Polaris était arrivé.
Erik aperçut aussitôt son nouvel adversaire. Il envoya une force magnétique en sa direction, afin de le dépouiller de tout objet métallique. Mais à sa grande surprise, rien ne se passa. Toutes les pièces d'équipement du répurgateur étaient en plastique, totalement insensibles à ses pouvoirs. Ce dernier tira une rafale d'énergie et activa le camouflage de sa combinaison. Polaris eut tout juste le temps de se mettre à couvert pour éviter l'impact. Un adversaire invisible et insensible à ses pouvoirs, le combat s'annonçait mal pour lui. Malgré sa forme physique pour son âge, Erik avait passé la soixantaine, et le poids des années se faisait sentir. Il ne pourrait pas s'en sortir dans un affrontement consistant en une partie de cache-cache et de réflexes.

- Polaris, ici Domino ! Réponds, c'est urgent !
- Ici Polaris, où est tu ?
- Je suis en train de sortir de la forêt avec Forge. Il est blessé au bras, mais rien de grave. Nous essayons e suivre Cain, qui se dirige à grande vitesse vers le camp de Stryker.
- Parfait, j'ai justement besoin d'un peu d'aide ! Les civils sont en train d'être évacués et j'ai un petit problème avec la force de frappe d'en face.
- Je ne crois pas que ça soit ce genre d'aide dont tu ais besoin…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Editor in chief.
Editeur.
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Alternate X-Men #06 : Wakanda part 3/3 : le fléau   2007-09-24, 20:22

Un hurlement quasi inhumain se fit entendre au même moment. Le mur nord explosa et Cain passa à travers la brèche. Mais ce n'était plus le Cain que Erik avait connu : il avait grandi de presqu'un mètre, et sa force physique semblait s'être encore plus développée. Mais le plus important, c'était que son visage montrait qu'il n'était plus que rage : ses yeux étaient injectés de sang, une bave épaisse coulait de sa bouche, et tous les muscles de sa tête étaient tendus à leur maximum.
Il se rua à l'intérieur du bâtiment et commença à fracasser tout se qui passait à sa portée. Une rafale d'énergie dans sa direction fit comprendre à Polaris que le répurgateur avait changé de cible. Il se glissa hors de sa cachette et se dirigea vers la pièce où il espérait trouver Diablo et Mystique. Ils étaient effectivement là. Erik détacha son amie, et tous deux prirent Kurt par les épaules et le trainèrent dehors, pendant que Cain se déchainait sur son adversaire en hurlant.
- Polaris, ici Forge. Qui se trouve actuellement dans le camp de Stryker ?
- Actuellement, il n'y a que Cain et une sorte de commando anti-mutant. Tous les autres ont été évacués.
- Très bien, baissez-vous et bouchez-vous les oreilles !
- Forge, non, attends !
Un missile passa juste au dessus de la tête de Polaris, et frappa le bâtiment en son centre. Tout fut balayé par l'explosion.


Alors que les équipe de T'Challa dégageaient les décombres encore fumantes, Charles et Erik tentaient de faire un point sur leur situation.
- Il n'y a aucun corps, dit Erik. Cain s'en est sorti, nous le retrouverons.
- Je sais… mais d'après ce que m'ont dit Forge et Domino, il n'est plus du tout le même…
Erik ne répondit rien, car il ne trouvait rien à dire pour réconforter son ami.
- Comment vont les autres ? Finit-il par demander pour changer de sujet.
- La blessure de Forge n'est pas grave, il s'en remettra vite. Kurt est juste sonné, il sera sur pieds dans la journée. Mystique est en état de choc, elle a eu horriblement peur alors qu'elle était prisonnière. J'espère qu'elle s'en remettra vite.
- Et Warren ?
- Toujours aucune amélioration. Moira s'occupe de lui, mais a peu d'espoir…
- Les médiats ?
- Ils ne parlent de rien. Stryker ne peut pas mettre en avant qu'un de ses centres de soins a été rasé par des mutants, car dans le cas contraire il y aurait enquête et on risquerait de trouver des traces de son virus.
- Tant qu'il ne se doute pas que le missile de Forge a détruit toutes les preuves, nous sommes tranquilles, donc. Nous allons pouvoir préparer une contre offensive.
- Il ne faut surtout pas se précipiter, Erik. Stryker doit finir en monstre, pas en martyre. Nous ne pouvons pas nous permettre de faire une erreur.
- Il y a quelque chose d'autre qui te préoccupe, Charles.
- Oui… le virus Legacy était destiné à ne toucher que les mutants, et il a trop bien marché pour que ça ne soit qu'une première version.
- Ce qui veut dire ?
- Stryker l'a déjà testé. Il possède quelque part un complexe dans lequel il retient des mutants pour ses expériences…




Prochain épisode : le crossover VIRUS débarque chez les X-Men !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alternate X-Men #06 : Wakanda part 3/3 : le fléau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Papiers pour faire-part.
» Pourquoi Aizen veut les pouvoirs d'inoue(a part pour soigné)
» GROSSE ERREUR de ma part ! HELP me plz ! :(
» faire part de mariage
» [Gavalda, Anna] Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternate Comix :: Heroes of Alternate Comix :: X-Men-
Sauter vers: